Le Geek : définition, qualités, défauts et communication

On est sur un blog tenu par des geeks, qui font des choses geeks, mais pas que ! Alors qu’on parlait, François & moi, sur les geeks en général, cet article m’est venu : les qualités d’un geek, comment communiquer avec, bref, la boîte à outil pour connaître le geek dans sa globalité !

Cet article reste toutefois plutôt subjectif et tous les geeks ne sont / seront pas d’accord avec ce qui suit 🙂
François : moi par exemple. Je suis jamais d’accord de toute façon.

C’est quoi un geek ?

Bah oui, après tout, ce terme a quand même pas mal évolué ces derniers temps donc je vais essayer d’en donner une qui est réaliste sur le moment.

Un geek est un passionné. Mais contrairement à un Nerd (qui ne vit que pour l’informatique), un Gamer (lui son truc, c’est le jeu vidéo) ou l’Otaku (la culture japonaise et surtout les mangas, les animes…), le Geek est surtout adepte de découvertes et d’apprentissages.

Il est généralement sur son ordinateur, ce qui lui procure un accès vers le monde extérieur et ses richesses (mais ce lien reste virtuel). Toutefois il fait preuve de pragmatisme face à cela et il n’hésite pas à aller découvrir réellement les choses par lui-même.

Pourquoi un geek, c’est bien ?

Maintenant faisons le tour des qualités disponibles chez 90 % des geeks :

– Même si on est parfois maladroit, on est très rarement mal-intentionné. Et, en général, une erreur commise ne se reproduit que très peu souvent.

– Nous sommes utiles ! On sait aussi bien réparer notre serveur lorsqu’il ne redémarre plus, mais on sait aussi éviter cela par la suite (en le monitorant) pour ne pas être emmerdés et s’occuper d’autres choses à la place.

– On aime la création, et sous toutes ses formes. On ne crée pas que du code, on fait aussi des jeux d’échecs ou des diffuseurs d’huiles essentielles.
François : ou encore des bidules électroniques, des lampes, des meubles (coming soon) …

– On a une grosse… connaissance. Quelqu’un de passionné par un domaine en sait vraiment pas mal sur ce domaine. Et chez les geeks, on est rarement passionnés que par un seul domaine 🙂

– On est facilement content. Une soirée Pizza / série ou un bon concert et nous voilà avec un bon gros sourire.
François : les concerts, y a beaucoup trop de gens, et faut rester debout …. Pizza / jeux vidéos c’est mieux.

– Justement, le régime alimentaire d’un geek n’est pas contraignant. Il mange à peu près tout et en quantité convenable (sauf certains que l’on peut surnommer « Poubelle de table »)
François : moi je préfère un bon petit plat maison quand même, car pâtes tous les jours, au bout d’un moment …

– L’ouverture d’esprit est une constante chez les geeks sauf pour les sujets informatiques (Va dire à un Linuxien que Windows c’est mieux… Et je ne parle même pas de Mac).
François : Linux c’est bien, Mac c’est mieux, Flo n’a pas les yeux en face des trous. Bon après Windows, ça c’est si vous avez pas le choix.

– Même si les geeks sont parfois discrets voir introvertis, il savent s’exprimer correctement, aussi bien à l’oral qu’à l’écrit. Je n’ai jamais entendu un geek dire un truc du genre « Wesh Mad’moiselle ! Bien ou bien ? » (Sauf pour plaisanter)

Mais attends là, les geeks ça a des défauts quand même ?

Bien sûr ! Les geeks sont humains avant tout et ont donc leur lot de défauts :

– Ils ont leurs blagues bien à eux (après tout, il y a 10 sortes de gens au monde : ceux qui connaissent le binaire et les autres), parfois incompréhensibles.
François : et Flo il est graphiquement mal optimisé.

– Lorsqu’ils parlent entre eux de geekeries, ils utilisent leur vocabulaire difficilement traduisible (En parlant de ça, va falloir que je renew mon DNS et retaper mes MX et mes AAAA)
François : là il fait exprès, c’est un abus de langage, il aurait dû dire “domaine”, pas “DNS”. Bon après, expliquer les MX et AAAA, c’est un peu plus compliqué, car il faut quand même savoir ce qu’est le DNS …

– Ils se laissent approcher facilement, mais le premier pas est souvent très difficile si c’est un geek qui doit le faire…
François : m’en parle pas, c’est intimidant là, les gens quand ils te regardent.

– Parfois, les geeks préfèrent faire une coding party ou aller bosser sur un projet plutôt que se faire une bonne soirée entre potes.
François : oui, ou se mettre à souder un truc à minuit pendant que les autres potes jouent à Rocket League (true story, j’aime pas Rocket League)

– Dans 99 % des cas, ils connaissent très bien le kebab du coin ou le livreur de pizza (la flemme totale de faire à manger, je préfère prendre le temps de mater une vidéo d’E-penser)
François : ça c’est juste que Flo ne sait même pas cuisiner des pâtes. Moi je sais cuisiner des pâtes ET du riz.

Après avoir fait un rapide portrait des geeks, voyons voir comment parler avec eux.

La communication d’un geek

Sans sombrer dans le cliché (même si celui-ci est parfois vrai), la communication avec un geek est différente.
François : oui, c’est surtout qu’on a généralement plus l’habitude de communiquer avec un PC qu’avec un humain. Le PC, lui il est jamais de mauvaise humeur.

Déjà, il se laisse aborder plus facilement, même si il est plus timide. N’hésitez pas à parler avec un geek, il ne mord pas et pourrait même partager beaucoup avec vous.

Dans la plupart des cas, il ne jugera pas. Quelque soit votre apparence physique, votre genre, votre couleur de peau, le geek s’en fout.
François : À part si vous êtes de mauvaise humeur. Là je vais vous juger.

Il aime la culture au sens large ! Vous pouvez lui parler du dernier live acoustique D’Anneke van Giersbergen comme du dernier épisode de Game of Thrones. Bref, la culture est un sujet où vous pourrez échanger très rapidement et facilement avec un geek. Et il sera ravi que vous lui fassiez découvrir d’autres choses !
François : Bon après tous les geeks n’aiment pas tout ! Si vous me faites écouter du métal, j’aime bien, par contre du reggae, on va pas être pote (un autre geek ça sera exactement l’inverse).

Chez les geeks aussi, le vouvoiement est hyper rare. Il n’y a pas de barrière entre vous et lui.
François : Flo fait des câlins à tout le monde, moi je laisse quand même une distance de sécurité d’un bon mètre. On sait jamais.

Par contre, en général, le geek est un être sensible (j’ai pas dis susceptible). Sachez donc l’appréhender à sa juste valeur.

Aussi, le geek aime bien que l’on s’intéresse un minimum à lui et ses diverses passions. N’hésitez pas à lui poser des questions, il se fera une joie de répondre et aussi de s’intéresser à vous et vos passions 🙂
François : après faut aussi nous arrêter, on comprends très bien que vous n’ayez pas envie d’un exposé en règle de comment fonctionnent les DNS.

Conclusion

Voici donc la fin de cet article. J’espère avoir été suffisamment réaliste sans tomber dans les clichés.

Un geek n’est pas bizarre, il est juste différent et il ne faut pas en avoir peur, bien au contraire. Si vous avez des ajouts ou des remarques, n’hésitez pas à les ajouter en commentaire 🙂

A propos :
Florent Kosmala Co-créateur de Hack-Your-Brain Maker / Développeur / Hacker / Rédacteur… Je fais tout ce qu’il m’est possible de faire !

2 réflexions au sujet de « Le Geek : définition, qualités, défauts et communication »

  1. Tata Laure

    Pas d’accord !

    «Par contre, en général, le geek est un être sensible (j’ai pas dis susceptible). Sachez donc l’appréhender à sa juste valeur.»

    Chui désolé ose dire à un geek que Clubic n’est pas le chef â la maison et que si j’ai dis que Firefox c’était mieux que Chrome, et ben je fais ce que je veux! Regarde un peu voir comme il se vexe à mort! Et comment il va dégager Firefox et explorer de manière à ce que je ne sois plus jamais tentée par le malin !

    Un geek c’est SUSCEPTIBLE à mort!

  2. Site web

    Le Geek est par definition quelqu’un d’hyper passionne. Il s’agit la d’un trait de caractere que tous les geeks ont en commun. S’il postule pour une offre en lien direct avec sa passion, imaginez bien qu’il y a de fortes chances qu’il soit cale et plus qu’operationnel pour le poste en question. Il n’aura par consequent aucun mal a tenir une conversation autour d’une problematique et sera egalement capable de sortir du cadre pour approfondir le sujet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *