Titrage à la feuille d’or

Les carnets avant le titrageDepuis un petit bout de temps, je veux ajouter des titres à mes carnets à cocktails.
Comment faire, ajouter un papier avec un bout de scotch ? Crade.
Écrire au marqueur ? J’écris mal, et ça serait pas top.
Mettre une couverture ? Ça prend trop de temps, et ça serait pas forcément mieux.
Et là, en parlant à mon père, j’ai réalisé qu’il y avait une bien meilleure méthode, pour un carnet à couverture en cuir : le titrage à la feuille d’or.
Vous avez sûrement déjà vu ça sur des livres assez cher.
Et bien là, je me suis pris le luxe de faire ça chez moi, sur des carnets à 10€.

Le matériel

Coup de chance pour moi : mon père m’a prêté tout le matériel. Si vous n’avez pas la chance d’avoir un parent/ami qui en dispose, c’est très cher (surement plus que 1000€ neuf, j’en ai vu un jeu de lettres + 2 composteurs à 200€ d’occasion), et aussi dur à trouver : me demandez pas où acheter ça : je n’en ai aucune idée. Voici le matériel complet que j’ai utilisé :
Matériel complet

La feuille d’or

Feuille d'or sur du cuir d'essai, avec un essai de titrageÉvidemment, qui dit titrage à la feuille d’or dit … feuille d’or ! C’est une petite bande dont un côté est adhésif quand il est chauffé (pour que ça colle bien sur le support), et l’autre côté est doré.
Et je vous vois venir : est-ce que c’est vraiment de l’or ? Et bien ça dépend. Vous pouvez avoir du vrai or, mais c’est cher (forcément), et selon mon père assez dur à utiliser car très fragile (je n’ai pas testé moi même, il n’y en avait pas à disposition). Plus couramment, ça sera une autre matière dorée beaucoup moins chère. Ça permet aussi de faire pas mal de tests avant de passer sur le support final.

Le plus important : le jeu de lettres

Jeu de lettresCe sont des petites lettres qui, en étant chauffées, vont vous permettre de “découper” la feuille d’or en appuyant dessus. On peut trouver différentes tailles de lettres, et plusieurs fontes d’écriture. Si vous n’êtes pas crésus, vous n’aurez qu’une seule fonte, et peut être 2 tailles différentes …
Ce qui est intelligent, c’est que le nombre d’exemplaires par lettre varie selon la fréquence utilisée dans la langue française : ainsi il y a beaucoup de ‘e’, ‘o’ et ‘a’, mais un seul ‘y’ et deux ‘z’ dans mon jeu. Un détail intéressant : il y a aussi les accents utilisés couramment, quelques caractères de ponctuation, et même le ‘ç’ : je peux même faire mon prénom si j’en ai envie !
En plus de ça, il y a beaucoup d’intercalaires de toutes tailles, qui vous permettent de fixer même des petits mots, et de faire des espaces, ou d’espacer les lettres si vous en avez envie : par exemple, je trouve le ‘i’ un peu trop collé aux autres lettres, donc je rajoute une minuscule intercalaire de chaque côté.

L’outil principal : le composteur

Les lettres mises sur un composteurLes lettres, on ne va pas les prendre à la main. Et pour que ce soit bien droit et que ça chauffe bien, il vous faut un outil spécialisé : le composteur. C’est un manche avec une partie en laiton (pour que ça chauffe vite) sur le bout où on peut ranger et fixer les lettres.

Quelque chose pour chauffer Le composteur en train de chauffer sur un fer à repasser

Il va falloir chauffer la partie en laiton du composteur, pour que ça se diffuse jusqu’aux lettres pour marquer la feuille d’or.
N’importe quoi fais l’affaire, vous pouvez utiliser des plaques de cuisson et laisser le bout du composteur dessus.
J’ai opté pour un vieux fer à repasser retourné : ça chauffe suffisamment et il n’y a pas de gaz.

La technique

Appui du composteur sur la feuille d'orLe principe est super simple : on met les lettres sur le composteur, on chauffe le composteur, on dispose la feuille d’or sur le support, et on marque en appuyant bien fort le composteur sur la feuille d’or.
En pratique, c’est plus compliqué à faire : si vous vous contentez d’appuyer bêtement, les lettres ne seront pas entièrement dessinées, car certaines parties n’auront pas bien touché : il faut donc bouger légèrement le composteur dans chaque direction pour bien que tout touche. Mais attention, ça se corse : en faisant ça, il ne faut surtout pas décaler le composteur, sinon ça va baver et c’est moche.
Vous avez raté ? Surtout, n’essayez pas de rattraper le coup (j’en ai fait les frais à mes dépens) : comme c’est chaud, vous n’aurez sûrement aucun guide, et peu importe votre précision, vous n’arriverez pas à remettre le composteur exactement au même endroit. Et ça va faire une deuxième marque, dégueulasse.

En train d'enlever la feuille d'or après le titrageUne dernière note sur les supports : tous ne sont pas égaux. Pour mes tests, j’avais un cuir bien plat et assez fin : c’était assez dur de bien le marquer, mais en appuyant bien, le résultat était parfait. Au contraire, mon support final était un peu rugueux, épais, et s’enfonçait facilement : du coup, toutes les lettres sans exception bavait un peu car ça s’enfonçait. Et même comme ça, il fallait bien appuyer. Le résultat est donc un peu moins bien que prévu (mais bon, en même temps c’était des carnets à 10€ …)

Le résultat

Résultat sur le carnet "cocktails classiques"Voici le résultat, qui m’a pris environ 3 heures. Pourquoi autant de temps ? Car déjà j’ai dû trier toutes les lettres (c’était tombé, et du coup, tout était pèle-mêle). Ensuite, mettre les lettres et faire les tests c’est assez rapide. Par contre, ça prend du temps à re-chauffer à chaque changement, environ 10 minutes. Du coup j’ai passé pas mal de temps à attendre que ça chauffe.

J’ai fais 2 erreurs principales : sur le carnets “shooters”, j’ai essayé de rattraper un coup où ça n’a pas bien marqué. C’est fatal. Sur le carnets “cocktails sans alcool”, erreur de débutant, j’ai marqué à moitié à côté de la feuille d’or. Là j’ai été assez intelligent pour ne pas essayer de rattraper le coup. Après, par endroits certaines lettres ne sont pas bien marquées, et c’est un peu de travers. Ça rend quand même pas mal, et l’objectif principal, avoir des titres, est rempli !

Le résultat sur les 4 carnets
A propos :
François Dupayrat Lead Développeur Lead Développeur chez Auticiel, curieux et maker sur mon temps libre ! Ma passion du moment change souvent.
Catégorie : DIY

3 réflexions au sujet de « Titrage à la feuille d’or »

  1. cabrera simone

    Je t’imagine pirate
    dans les temps anciens de retour des îles,
    sur un vieux bateau en bois dans la cabine
    avec ton rhum arrangé,
    juste à côté de ta bible ,
    on imagine bien oú tu avait pu trouver ton or pour dorer tes lettres …

  2. Pierre Smets

    Bonjour,
    Merci pour ton post très sympa.
    J’aurais une petite question plus ou moins lien.

    Connais-tu une technique pour faire l’inverse: écrire sur de la feuille d’or avec de l’ancre?

    mon but étant de tamponner mon logo (2cm x 2cm) sur de la feuille d’or.
    j’ai déjà trouvé quelques astuces comme mélanger l’ancre à du fiel de boeuf ou de la salive ce qui augmente l’adhésion a la feuille d’or, mais mon logo étant assez petit je n’ai pas eu beaucoup de succès.

    Pierre Smets

  3. François Dupayrat Auteur de l’article

    Bonjour Pierre,

    Malheureusement je n’ai aucune idée de comment faire pour l’inverse.
    Je n’ai fait ce titrage qu’une fois, avec l’aide de mon père (à qui appartient le matériel), sans vraiment me poser la question pour faire dans l’autre sens.

    Bon courage pour ton logo !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *